Déconstructions

Grignotteuse
Grignotteuse

La déconstruction d'un bâtiment sous entend différentes étapes :

  • le désamiantage des logements
  • le démontage des portes, des fenêtres, des cuisines, salles de bain, etc. pour ne garder que l'ossature du bâtiment
  • la démolition méthodique par la grignoteuse, une pelle de 120 tonnes équipée d'une pince à béton
  • le déferraillage des blocs de béton armé
  • le concassage et l'évacuation des gravats du chantier.

Ce qui caractérise également la déconstruction, c'est le tri et la gestion des déchets liés à l'opération, en effet, la majeure partie des matériaux est ensuite valorisée. Cela contribue donc à limiter au maximum l'impact sur l'environnement. Les déconstructions font souvent partie des événements importants de la vie du quartier.

Ces périodes de grands changements peuvent être d'occasion d'animations. Ainsi, avant de la déconstruction de la tour 1 rue Thorez, le Musée éphémère s'est installé dans la tour pendant plusieurs mois. Le concours Phothorez a également été lancé lors de la déconstruction de cette tour.

Les déconstructions récentes

Déconstruction
Déconstruction
  • En octobre 2012, la tour de Kerléro
  • De septembre 2009 à février 2010 : le foyer-logement accueillant des personnes âgées. L'établissement datant de 1977 proposait 53 studios individuels. En amont, un nouveau foyer de personnes âgées avait été construit au centre du quartier et 26 résidents du foyer logement de Kervénanec avaient pu s'y installer en septembre 2009.
  • De juillet 2009 à mars 2010, la tour de l'envolée située au 1 place Louise Michel. Construite au début des années 1970, elle est la 3e du quartier à disparaître.
 

Informations contextuelles

  • Partager
  • Envoyez par courriel
  • Partagez sur Facebook
  • Tweetez
  • Partagez sur Google Plus

Quelques chiffres

Sur le quartier, à terme, ce sont 649 logements qui ont été déconstruits, soit :

  • 356 logements de 4 tours
  • 240 logements de 6 barres d'immeubles
  • 53 logements du foyer de personnes âgées